Le Petit Patrimoine

 
Ancien
 
Situé au coeur du village de Petit-Palais et Cornemps juste en face de l'Eglise Saint-Pierre dans le Bourg, l'ancien presbytère datant de la fin du XIVeme siècle offre une remarquable facade. 
II servait autrefois de maison d'habitation du prête et également de lieu d'acceuil pour les sans-logis, transformé aujourd'hui en habitat locatif.
La facade est pourvue d'un fronton admirable qui témoigne de l'intérêt porté aux finitions des façades, dans un matériau de faible coût (calcaire et pierre de taille) car extrait dans la région, ces moulurations sont l'oeuvre d'un artisan du village.

 

 

 
 
 
 
 

Maison

On observe dans le bourg du village une maison de maître typique de la Gironde, en pierre de taille et calcaire datant de la fin du XIVeme siècle.
Entre le XVIIe et le XIXe siècles, la France rurale connait une forte expansion du nombre de terres cultivées et donc des vignes, c'est dans ce contexte que sont apparues les maisons de maîtres du Libournais.
Cette facade atteste l'importance que les habitants accordaient à leur maison pour marquer leur rang social, les vignerons du XVIIIe et XIVeme siècle avaient souvent une double activité, notament celle de l'extraction de la pierre, ce qui explique la construction de telle demeure, bien que, dans la plupart des cas, seul le premier étage était aménagé. 
 
 
 
 
 
Croix
 
Cette croix de carrefour au lieu-dit Le Pont datant du XVeme siècle est composée d'un socle en pierre de taille rectangulaire sur lequel repose une croix en fonte de fer moulée ajourée, dont les extrémités sont trilobées c'est à dire constituées de trois découpes en forme d'arc de cercle, elle est pourvue d'une statue de la Vierge Marie en son centre, ainsi qu'un décor végétal orne la composition.
Dès l'époque gallo-romaine, Petit-Palais se trouvait sur la voie de Libourne-Périgueux, de nombreux points de repère jalonnent alors notre territoire, destinés également à marquer les limites d'une paroisse et de rappeler au peuple l'importance de la religion héritage des pratiques du XIXe siècle.
 
 
 
 
 
Croix
Au lieu-dit Chouteau, on observe une croix de mission, symbole de la conversion du peuple au catholicisme, elle constitue un héritage du XVIIIe siècle.
Réalisée sur un socle de pierre de taille carré, elle est de petite taille et trés sobre, la croix en calcaire fût lui aussi carré, dont l'extrémité des branches est arrondie, est sculptée de deux étoiles à cinq branches.
Les croix dites de mission sont érigées pour la plupart au XVIIIe siècle, lors des campagnes d'évangélisation menées par l'évêché, ces missions se terminent généralement par l'établissement d'une croix, symbole de la christianisation du territoire. 
 
 
 
 
Img 2205
 
 Au lieu-dit Plainsance on observe une fontaine couverture d'un petit édicule voûté bâti en pierre de taille.
 
 
 
 
 
Fontaine
 
Au lieu-dit Lamothe, sous la forme d'un dôme bâti en pierre de taille, cette fontaine et son lavoir attenant est le vestige d'un mode de vie ancien qui a été progressivement abandonnée au cours du XXe siècle.
La fontaine abrite un bassin de puisage dont l’accès est fermé par une porte en fer.
Le bac à laver est situé en contrebas à proximité, l'ensemble est entouré d'un mur bâti lui aussi en pierre de taille et accessible par un escalier. 
 
 
 
 
Img 2206
 
Au lieu-dit Les Huguets se trouve également un lavoir, de forme rectangulaire bati à ras du sol, typique du XXe siècle. 
 
 
 
 
 
 
Au lieu-dit Queyrai se trouve un lavoir typique du XXeme siècle, de forme rectangulaire bâti à ras du sol, constitué d'un couloir de passage et dont les bords sont assortis d'une margelle.
 
 
 
 
 
Pavillon
  
Au lieu-dit Mougnac, se trouve une magnifique bâtisse, demeure qui servait de pavillon de chasse avant la révolution Française.
 
 
 
 
 
Four
 
Sur le même domaine se trouve un four à pain, composé de quatre murs en pierre de taille, la chambre du four est construite en briquettes et la bouche du four est entourée d'un conduit de cheminée.
Ce four à pain tenait un rôle important jusque dans les années 1950 dans la vie du lieu-dit de Mougnac.
Annciennement chaque ferme de campagne possédait son four à pain. 
 
 
 
 
 
33310708jpg 494d
 
On retrouve également un four à pain au lieu-dit La Poste, construite de la même manière que celui du lieu-dit Mougnac, cependant celui ci posséde une hauteur de deux mètres en facade.
Avec la multiplication des boulangeries dans les villages ainsi que le développement des moyens de transport, les fours à pain de campagne sont peu à peu tombés dans l'oubli.
Néanmoins, pendant la Seconde Guerre Mondiale, à cause des restrictions alimentaires, certains four sont restaurés pour servir de nouveau.
 
 
 
 
 
Cabane
 
Sur le lieu-dit Le Cofour, se trouve une cabane de vignes, construite en pierre de taille avec une ouverture coté Est, à l'intérieur un mur conserve un anneau en fer qui servait à attacher les animaux de tractions (bœufs, chevaux et mulets).
La cabane de vignes fait partie intégrante du travail de la terre, elle est construite par le vigneron avec grand soin car son rôle est précieux, en défrichant son terrain avant chaque nouvelle plantation de vigne, le vigneron y récolte les pierres nécessaires à la construction ou aux travaux de renovation.
Jusque dans les années 1950 cette cabane de vigne offrait au personnel et aux animaux du domaine viticole un gîte en cas d'intempéries, mais également un petit logis pour les repas et un entrepôt pour le matériel. 
 
 
 
 
 
Img 2204
 
Au lieu-dit La Croix Du Duc on retrouve également une cabane à vigne, cependant sur celle-ci à la toiture à deux pans et possède deux anneaux en fer à l'intérieur pour attacher autrefois les animaux de tractions.
Lieu de vie et de convivialité, les cabanes de vignes constituaient  en quelque sorte, la residence secondaire du vigneron et de son personnel, mais avec l'avancée des techniques moderne de viticulture, ces cabanes ont perdu de leur utilité et la plupart se trouvent aujourd'hui inutilisées ou voir meme détruites.
Cependant, le dévouement de certains paysans à leur traditions ou de passionnés de patrimoine conduit à bon nombre de restaurations de ce patrimoine Girondin.
 
 
 
 
 
Img 2209
 
Dans le Bourg du village, on observe un magnifique chêne qui mériterait d'être classé, chêne trés vigoureux au houppier dense, d'une vingtaine de mètres de haut, et d'une trés grande envergure.
Le tronc est équilibré de plus de deux mètres de diamétre d'où partent d'importantes branches.
 
 
 
 
 
503969 17854412 460x306
 
Depuis 2011 EDF a mis en route sur le village l'une des plus grande ferme solaire de Gironde, au lieu-dit Cornemps avec 45 000 panneaux sur 7 hectares, pour une puissance de 10,3 MW. 

Date de dernière mise à jour : 22/09/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site